Tristis est anima mea

Traduction
(référence:http://www.musicanet.org/textes/Chorale_repertoire_pieces2.html )

Tristis est anima mea usque ad mortem Mon âme est triste jusqu’à la mort,
Sustinete hic, et vigilate mecum : Restez ici, et veillez avec moi :
nunc videbitis turbam, quæ circumdabit me. bientôt vous verrez la foule, qui me cernera.
Vos fugam capietis, et ego vadam immolari pro vobis. vous, vous prendrez la fuite, et moi, j’irai pour être immolé pour vous.
Ecce appropinquat hora Voici qu’approche l’heure
et Filius hominis tradetur in manus peccatorum. où le Fils de l’homme sera livré aux mains des pécheurs.

Ce motet reprend exactement les paroles du 2ème répons (du 8ème mode) du 1er Nocturne des Matines du Jeudi Saint. Ces paroles sont elles-mêmes un montage d’extraits plus ou moins littéraux de l’Evangile :

“Mon âme est triste jusqu’à la mort” : Marc, 14, 34 et Matthieu, 26, 38 ;
“Restez ici et veillez avec moi” : Matthieu, 26, 38 ;
“voici une foule” : Luc, 22, 47 ; Marc, 14, 43 ; Matthieu, 26, 47 ;
“ils s’enfuirent tous” : Marc, 14, 50 ; Matthieu, 26, 56 ;
“voici qu’approche […]pécheurs” : Matthieu, 26, 45 ; Marc, 14, 41.

Ont composé un motet “Tristis est anima mea” :

  • LASSUS, INGEGNERI, CROCE, GESUALDO, KUHNAU, MARTINI (Giovanni Battista)
  • et, au XXième siècle : POULENC, PETRASSI, EBEN…
Si vous souhaitez nous suivre::